La consolidation du partenariat stratégique avec la Diaspora burundaise étant l’un des objectifs que s’est fixé le CNDD-FDD dans son plan de développement (2017-2031), le parti CNDD-FDD s’est donné pour objectif de renforcer la mise en œuvre de la Politique Nationale de la Diaspora.

Pour ce faire, le parti CNDD-FDD va conscientiser la Diaspora burundaise à faire sien le développement économique du pays en l’appelant à son engagement qui devra se traduire par son appropriation du nouvel instrument de planification stratégique pour le Gouvernement, le Plan National de Développement (2018 – 2027) qui conduit le Burundi vers l’émergence à l’horizon 2027.

Au cours des sept prochaines années, le Parti CNDD-FDD fera de la Diaspora burundaise, un des acteurs clés pour la mise en œuvre des Plans et Politiques pour le développement du pays. Ceci se traduira par les différentes mesures qui seront prises par le Gouvernement du Burundi en vue d’encourager la Diaspora burundaise à investir au pays.

Dans cette même perspective, le parti CNDD-FDD compte inviter la Diaspora burundaise à participer de plus en plus à toutes les activités qui seront liées aux semaines de la Diaspora car cela permettra à tout un chacun de s’autoévaluer et de redoubler d’efforts dans l’objectif d’atteindre progressivement l’impact attendu du Plan National de Développement (2018-2027) qui est celui de «transformer structurellement l’économie burundaise, pour une croissance forte, durable, résiliente, inclusive, créatrice d’emplois décents pour tous et induisant l’amélioration du bien-être sociale».

Les autres principaux points qui seront mis en œuvre sont entre autres la mise en place d’une base de données de la Diaspora, la mise en place d’une stratégie de communication de la Diaspora, la définition d’un cadre légal approprié pour une bonne gestion de la Diaspora burundaise, la mise en place d’une cartographie de la Diaspora burundaise éparpillée à travers le monde, l’organisation des fora à l’étranger pour mobiliser la diaspora burundaise à venir investir au Burundi ainsi que la vulgarisation approfondie de la politique nationale de la Diaspora au sein de l’administration locale.

Dans le secteur de l’économie, le CNDD-FDD va s’engager à réduire l’écart des taux de change existant entre la Banque Centrale et le marché noir pour encourager le transfert des devises via la Banque Centrale à travers le service «Rungika», à rendre disponible les données statistiques précises des fonds provenant de la diaspora burundaise et à aider la diaspora burundaise dans l’identification des domaines prioritaires ayant besoin d’investissement.

Pour concrétiser tout ceci, le CNDD-FDD demandera à la Diaspora burundaise de se référer toujours aux priorités de chaque province s’agissant du choix des projets à réaliser et d’augmenter le niveau de collaboration entre le Comité Exécutif de la Diaspora burundaise et les Organisations Pays afin de les mobiliser à venir investir massivement dans leur pays.

Evrard NICIMBIKIJE

Leave a Comment