DÉCLARATION N°003-2017 DU PARTI CNDD-FDD, DEUX ANS APRÈS L’ECHEC DU COUP D’ETAT CONTRE LES INSTITUTIONS DÉMOCRATIQUEMENT ÉLUES

Ce 13 mai 2017 est le deuxième anniversaire de l’échec du coup d’Etat contre les institutions démocratiquement élues, en 2015. Le 13 mai 2015, le Peuple burundais a ajouté, dans le sang malheureusement, une autre page dans son histoire douloureuse, mais cette fois-ci celle de la Victoire contre l’impérialisme et la dictature.

En effet, le 13 mai 2015 est une date qui restera gravée dans la mémoire des burundais car elle a été le point de convergence de tous les actes ignobles qui ont couvert leur périlleux parcours. Elle aura également été un évènement marquant de l’étape déjà franchi dans la consolidation de la cohésion sociale, de la paix et de la démocratie. Le Parti CNDD-FDD est venu, soutenu par le Peuple et nanti de la confiance de ce dernier, pour restaurer la démocratie décapitée en 1993 avec l’ignoble assassinat du Président démocratiquement élu, S.E. Melchior NDADAYE, ses collaborateurs et une partie non négligeable de son électorat et de paisibles citoyens.

Avec et pour le Peuple, le CNDD-FDD continue à endurer les agissements de l’intolérance politique de certains acteurs qui, directement ou indirectement, n’épargnent aucun effort pour un renversement de régime au Burundi par des procédés à la fois déloyaux et illégaux. Tentant de rééditer l’horreur d’octobre 1993, des mauvais perdants ont essayé d’asseoir une terreur innommable en 2010, parce qu’ils ne voulaient pas reconnaître la confiance que le Peuple renouvelait à l’endroit du CNDD-FDD. Le Burundi a perdu fils et filles au nom de l’irresponsabilité de ces politiciens véreux qui, au lieu de mobiliser leur électorat, ont toujours préféré la dictature en lieu et place de la démocratie.

Depuis lors, le Peuple burundais n’a plus eu de répit, mais a courageusement tenu, marchant d’un pas très rassuré vers 2015 pour renouveler les institutions démocratiquement élues en 2010 par le substrat fondateur et intransigeant « un homme une voix », même si certains juraient par tous les dieux qu’une hécatombe révolutionnaire et meurtrière était la seule option possible pour 2015.

Cette hécatombe promise, le Peuple Burundais l’a vue durant et après le processus électoral de 2010 ainsi que tout au long de son trajet vers le processus électoral de 2015. Il y a fait face avec courage, détermination et brio, malgré le lourd tribut qu’il a dû payer. Il n’en était pas à ses débuts, car, depuis la période des indépendances, plusieurs Coups d’Etat ont marqué l’histoire du Burundi, avec tout le cortège de souffrances. C’est in fine l’une des marques indélébiles de notre histoire que nous devons assumer mais corriger pour léguer aux générations futures une Nation exempte de la dictature et de l’impunité et un pays prospère et dont le peuple, dans l’unité et la solidarité, cheminera vers un développement intégral et durable.

 

Ainsi donc, à la veille de cette date désormais historique, le Parti CNDD-FDD voudrait porter à la connaissance de l’opinion tant nationale qu’internationale ce qui suit :

 

  1. Le Parti CNDD-FDD félicite les forces de défense et de sécurité pour la loyauté et la bravoure dont elles ont fait preuve dans le maintien de l’ordre public et la sauvegarde de la République, en prouvant leur force face à l’ennemi et face à la tentation, lorsque certains ont cherché à réveiller les démons de la division. Elles ont fait et font toujours preuve de patriotisme et de professionnalisme.

 

  1. Le Parti CNDD-FDD exprime sa reconnaissance à l’endroit de tous les pays qui ont soutenu le Burundi dans les moments durs et demande au Gouvernement de continuer à œuvrer pour le renforcement des relations d’amitié et de coopération avec ces pays, qui sont de véritables amis du Peuple burundais et de la Justice.

 

  1. Comme cet anniversaire coïncide avec la visite de Très Haut Niveau du Vice-Président de la République Populaire de Chine, SE LI Yuanchao, le Parti CNDD-FDD salue les traditionnelles, longues et fructueuses relations d’amitiés et de coopération avec le Parti Communiste Chinois ainsi que celles entre les deux Pays et Peuples respectifs.

 

  1. En outre, le Parti CNDD-FDD est reconnaissant des efforts de la Communauté de l’Afrique de l’Est à laquelle le Burundi appartient, pour ses efforts à accompagner le Peuple burundais dans le renforcement de sa démocratie et la protection de sa souveraineté. Le CNDD-FDD salue également la détermination du Facilitateur dans le dialogue interburundais, Son Excellence Benjamin William MKAPA, qui ne ménage aucun effort pour apporter sa sagesse et son savoir-faire dans le processus de dialogue en cours, à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Et cela d’autant plus que le dialogue est encré dans la culture du CNDD-FDD car il est le socle pour la création d’un meilleur avenir et pour la prévention des conflits inutiles. Cela dit, étant convaincu que l’objectif de ce dialogue est de cheminer vers les élections de 2020 en toute tranquillité, le Parti CNDD-FDD renouvelle son vœu de rendre le processus externe encore plus inclusif en le rapatriant au Burundi où se trouvent la majorité des parties prenantes.

 

  1. Le Parti CNDD-FDD saisit cette occasion pour féliciter la Commission Nationale de Dialogue Inter Burundais (CNDI) pour son travail combien louable et qui a permis d’apporter des solutions à certains problèmes auxquels les burundais faisaient face. Grâce à son travail, même la plupart des politiciens burundais qui avaient fui le pays sont rentrés, à l’exception de ceux qui n’ont pas les mains propres. Le CNDD-FDD reste persuadé que les recommandations et propositions issues de ce dialogue inclusif qui s’est déroulé dans tout le pays contribueront à la consolidation des acquis de l’unité nationale et de la cohésion sociale.

 

  1. Toutefois, le Parti CNDD-FDD déplore que la Région, l’Union Africaine et les Nations Unies restent silencieuses face à l’agression du Rwanda contre le Burundi, un pays voisin qui constitue une réelle menace de la sécurité dans la Région. En plus de participer activement à la déstabilisation du Burundi, ce pays a violé le droit international en recrutant, en entrainant et en armant des réfugiés burundais aux fins d’agresser le Burundi. Le Parti CNDD-FDD dénonce ce silence complice dont bénéficie également la Belgique devenue un toit sûr pour les Putschistes et autres terroristes.

 

  1. Le Parti CNDD-FDD félicite le Gouvernement pour avoir pu stabiliser le pays et éviter la descente aux enfers, face aux insurgés et Putschistes. Ainsi donc, le CNDD-FDD se réjouit de l’amélioration considérable de la situation sécuritaire sur toute l’étendue du territoire national même si des terroristes continuent de procéder à des enlèvements d’honnêtes citoyens, à les éliminer physiquement pour faire croire au monde que le Burundi est un pays à feu et à sang. Le climat pour l’organisation des élections de 2020 est très favorable. Le Parti CNDD-FDD lance un appel à tous les réfugiés pour qu’ils rentrent car il n’y a pas mieux que chez soi.

 

  1. Le Parti CNDD-FDD n’a jamais fait de la justice un vain mot, il a combattu et continuera à combattre l’injustice sous toutes ses formes car la justice doit être rendue aux victimes, et en démocratie le choix entre la justice et l’impunité ne saurait se faire. Opter pour l’impunité serait synonyme de raviver les plaies des mémoires blessées. Ceci pour dire que les putschistes, insurgés et terroristes doivent être poursuivis, arrêtés et châtiés conformément à la Loi.

 

  1. Le parti CNDD-FDD saisit cette occasion pour exhorter le Gouvernement du Burundi à continuer à demander aux pays qui hébergent les criminels qui ont endeuillé les Burundais de les extrader afin qu’ils répondent de leurs actes et que justice soit rendue aux victimes.

 

  1. Le Parti CNDD-FDD demande au gouvernement d’instituer la date du 13 mai en journée mémorable de la Victoire du Peuple.

 

  1. Dans le cadre de la gestion des mémoires blessées par notre histoire douloureuse, le Parti CNDD-FDD félicite le Gouvernement dirigé par Son Excellence Pierre Nkurunziza, qui a pu mettre en place la Commission Vérité Réconciliation (CVR), afin qu’elle fasse la lumière sur tous les crimes odieux ayant handicapé l’évolution normale du Burundi. Le Parti CNDD-FDD demande que son travail soit accéléré et encourage les Burundais à collaborer afin de contribuer au rétablissement de la vérité pour que le Peuple se réconcilie avec lui-même sur base de la vérité.

 

  1. Enfin, le Parti CNDD-FDD appelle à l’amendement de la Constitution pour l’adapter aux réalités du moment en vue de mieux préparer les élections de 2020. Il appelle aussi à la réadaptation de la feuille de route de Kayanza, afin qu’elle reflète le consensus des acteurs socio-politiques dans la perspective des processus électoraux à venir.

 

  1. Le Parti CNDD-FDD rappelle que cette année 2017 a été dédiée à la lutte contre la pauvreté, le seul ennemi redoutable du peuple. Le Parti lance un appel vibrant à tous les Burundais en général et aux Bagumyabanga en particulier de se coaliser contre cet ennemi commun en s’attelant davantage aux travaux source de développement des communautés.

 

  1. Le CNDD-FDD félicite encore une fois le Peuple burundais et lui demande de rester serein et solidaire afin que plus jamais la démocratie ne chancelle au Burundi.

 

 

Fait à Bujumbura le 12 mai 2017

                                                               Evariste NDAYISHIMIYE

                                                         Secrétaire Général du Parti CNDD-FDD

 

 

 

Author: admin

Share This Post On
468 ad