COMMUNIQUE NO 013/2016 DU PARTI CNDD-FDD DU 26 JUILLET 2016

Au moment où les putschistes et leurs acolytes continuent leur sale besogne au Burundi, le Pape François ainsi que plusieurs hautes autorités dans le monde félicitent le Peuple Burundais et son Gouvernement

1. A regarder de plus près, les associations dites de respect des Droits de l’Homme dans le monde telles que Human Right Watch, FIDH, Ligue ITEKA, Amnesty Internationale etc jusqu’au Haut Commissaire des Droit de l’Homme Mr Zeid Ra’ad Ali-Hussein, nul doute qu’ils ont exprimé depuis 2014 leur soutien sans faille aux putschistes du 13 mai 2015 contre les institutions démocratiquement élues. Là, où les ennemis de la démocratie ne sont pas arrivés, ces organisations et leurs responsables ont agi en lieu et place de leurs protégés. Bien que la situation soit ainsi donnée, des Hautes Autorités dans le monde n’ont pas manqué à féliciter les Burundais lors de son 54ème anniversaire de l’indépendance du Burundi pour avoir ramené la paix et la sécurité et pour avoir renforcé la démocratie dans l’intérêt de tout le Peuple Burundais en exploitant le dialogue comme mode de gouvernement ;

2. Lors des cérémonies du 54ème anniversaire de l’indépendance, le Burundi n’a pas été seul. Il a été assisté par des Hautes Personnalités du monde venues s’associer au Peuple Burundais dans sa joie. Au lendemain de cette journée immémorable, des Chefs d’Etat des pays influant dans le monde à savoir les Etats Unis d’Amérique, la Chine, la Russie, l’Inde, la Suisse etc n’ont pas hésité à transmettre leurs messages aux Hautes Autorités Burundaises et ont encouragé le Burundi d’aller de l’avant ;

3. Sa Sainteté le Pape François, Bergé de l’Eglise Catholique, a également envoyé un message de félicitation plein d’amour envers le Burundi et son Peuple où il a souhaité tous les biens du monde au Gouvernement conduit par Son Excellence Pierre NKURUNZIZA pour ce qu’il a déjà réalisé et ce qu’il projette de réaliser dans le cadre du maintien de la paix et de la sécurité , le développement socio-économique pour tous , la réconciliation nationale, etc. Le Parti CNDD-FDD présente ses sincères remerciements devant les propos constructifs de Sa Sainteté le Pape François, un message qui a bel et bien montré qu’il n’y a aucun problème entre l’Eglise Catholique et l’Etat Burundais. Ce Haut Prélat de l’Eglise Catholique a fait un clin d’œil aux certains autorités de l’Eglise Catholique du Burundi pour éviter d’interférer dans la gestion du Parti CNDD-FDD car de telles attitudes conduisent à tenir un langage inapproprié et à prendre des décisions aux lourdes conséquences politiques ;

4. Depuis le 10 jusqu’au 18 juillet 2016, il s’est tenu en République du Rwanda les assises de l’Union Africaine où la clôture des travaux a été sanctionnée par des décisions des Chefs d’Etat des pays de cette Union. Concernant le Burundi, non seulement il n’était pas représenté dans ce Sommet le jour de la prise des décisions pour des raisons de litiges entre le Burundi et le Pays hôte ainsi que les des problèmes de sécurité mais cela n’a pas empêché que les Hautes Autorités de l’Union Africaine présentent à ses assises prennent une décision de respect de la souveraineté du pays et ainsi laisser les Burundais seuls à résoudre leurs problèmes après avoir vu et compris que l’évolution sociopolitique dans le pays est très positive et encourageante au regard des résultats du second round de Dialogue tenu à Arusha en date du 12 au 14 juillet 2016 sous le regard attentif du Facilitateur. A l’occasion de ses assises, il faut noter que le Président Rwandais a demandé une force d’invasion contre le Burundi ce qu’il lui aurait permis de s’associer à ses forces africaines dans le seul but d’assouvir sa soif de commettre le génocide dans les arrières plans contre le Peuple Burundais comme il a fait chez Lui en 1994. Les amis du Burundi n’ont pas tardé à réagir à cette fallacieuse demande et l’ont rejeté immédiatement en encourageant plutôt le dialogue Inter-Burundais. Il faut noter en passant que chaque pays à ses propres problèmes et que le Rwanda ne saurait lui-même caché la fumée puisque la case de Kagame brule. Le Parti CNDD-FDD saisit cette opportunité pour dire merci à ses Grand Frères africains pour leur décision constructive mais n’oublie pas de leur rappeler que Paul Kagame a de grandes responsabilités dans l’histoire sombre du Burundi. Les événements sanguinaires à l’Université du Burundi en date 11au 12 juin 1995 reviennent directement à sa tête; l’assassinat du Président de la République et ses deux Ministres en 1994 lui reviennent directement sans détour ; le coup d’état manqué du 13 mai 2015 porte sa signature ; le plan de génocide contre le Peuple Burundais lui appartient ; etc, etc . Une telle personnalité peu importe sa puissance où sa pseudo puissance n’est recommandable dans une démarche de ramener la paix ni au Burundi ni ailleurs dans le monde ;

5. A côté de cette litanie de forfait, le Président du FPR-INKOTANYI a fortement mobilisé certains Burundais pour des formations politiques, militaires, diplomatiques et médiatiques afin de diaboliser d’isoler le Burundi dans l’arène internationale. Confiant de ce plan satanique d’accuser le Peuple Burundais et de son Gouvernement de projeter un génocide contre les tutsi, il n’a pas hésité de menacer le Burundi si un seul cheveu de ses gens-là était touché et qu’il agirait sans demander autorisation de personne. Il a oublié que ce plan qu’il estime extra terrestre n’est que du déjà entendu et vu au Burundi depuis les années 1965 ;

6. Le mal n’a jamais eu le dessus sur le bien. Nulle part ailleurs dans le monde! Même le sorcier qui a tué le plus grand nombre d’humains sur ses mains demande toujours pardon à Dieu avant de rendre son âme au diable. Mais encore les sages nous disent que le mensonge empruntant le chemin de l’ascenseur va plus vite que la vérité qui elle passe par les escaliers mais que aussi longtemps que la vérité arrive le mensonge crie au secours et s’enfui. Aujourd’hui que ses associations et organisations dites de Droits de l’Homme en accord avec les Personnalités qui les appuient dans le monde courent rapidement pour faire l’apologie du mensonge et il y a lieu de cité certaines personnalités comme Kagame lui-même et Louis Michel et Son Fils Charles Michel, Pierre BUYOYA, Bernard Maingin, vital NSHIMIRIMANA , Pacifique NININAHAZWE, Armel NIYONGERE , Pierre Claver MBONIMPA, Marguerite BARANKITSE dont la mission principale est de diaboliser le Burundi comme s’ ils n’étaient pas natifs de ce pays. Lorsque la vérité sera connu de tout le monde, les amis de la démocratie se demande si même le seigneur aura la main légère pour pardonner aussi longtemps qu’ils n’auront pas demandé pardon aux victimes car la Bible nous dit que ceux qui ne sont pas pardonner sur la terre ne le seront pas au ciel ;

7. Le Parti CNDD-FDD termine son propos en demandant au Gouvernement de prendre des mesures musclées contre ces associations et organisations de droit de l’homme qui cherchent à faire coulé le sang en se cachant derrière le label de Droit de l’Homme. Plus d’un croyait que ces associations ne pouvaient pas chercher à déstabiliser le pays et voila que ce sont elles qui prônent le génocide. Ces associations et organisations ne sont que des instruments politiques sous l’utilisation des puissances qui les financent puisque partout il y a déstabilisation des pays dont les pouvoirs sont indésirables par certains puissants de ce monde il ya toujours le rôle précurseur néfaste de ces organisations de Droit de l’Homme. Les exemples font légion : en Irak Saddam Hussein était accusé de tuer son peuple et de posséder des armes chimique ; en Lybie, des mensonges éhontés accusaient Kadhafi de massacrer et de paupériser son peuple ; en Syrie des mensonges archaïques étaient montés contre Bacher el-Assad l’accusant de posséder des armes chimiques ; au Soudan , Omar el-Beshir était accusé de commettre le génocide au Darfour et qu’il fallait l’encercler et le jeter dans la prison de La Haye ; au Kenya et en République Démocratique du Congo, ces organisations criaient au génocide contre les Chefs d’Etat démocratiquement élus. Arrivées au Burundi, c’était la calamité! Ces associations et organisations dites de Droit de l’Homme ont poussé sur l’accélérateur diabolisation accusant le Burundi de commettre le génocide et de pousser la Communauté Internationale de nier les institutions démocratiquement élues afin renverser le Gouvernement du peuple. Mais au Rwanda le responsable du génocide a été remercié et félicité. Le Parti CNDD-FDD constate que ces associations ne servent que les plus forts en écrasant toutes velléités de développement et de démocratie dans les pays aux pouvoirs indésirables. Il est convaincu que le Gouvernement qui en est issu n’est victime que de ses efforts de promotion de bien être du peuple Burundais, de sa réconciliation, de sa sécurité et de la jouissance de ses libertés fondamentales que certains esprits malveillants veulent confondre avec le libertinage politique.

Fait à Bujumbura le 26 Juillet 2016

LʾHonorable Pascal NYABENDA

Président du Parti CNDD-FDD.

Author: Evelyne Butoyi

Share This Post On
468 ad