Rencontre des Bagumyabanga de Bururi, Nwaro, Rumonge et Gitega à Nyagasasa

Les Bagumyabanga des provinces Gitega, Mwaro, Rumonge et Bururi se sont joints à ceux de la commune Mugamba de la province Bururi dans les travaux de développement communautaire de ce Samedi le 16 avril 2016. Il s’agissait de transporter les pierres qui serviront à la construction d’une école primaire sur la colline de Nyamugari dans la zone Nyagasasa.

La représentation légale du Parti CNDD-FDD au niveau national y avait envoyé une délégation conduite par Honorable Mvuyekure Lazare, membre du conseil des sages de ce parti présidentiel. Les autres membres de ladite délégation étaient l’honorable Butoyi Evelyne, sénatrice élue dans la circonscription de Bujumbura qui est en même temps Commissaire Générale chargée de la communication et du suivi des sections du CNDD-FDD de la diaspora et l’honorable Christian Nkurunziza, gouverneur de la province Bururi en même temps Commissaire Général chargé de l’idéologie, la propagande et le recrutement des nouveaux membres au sein de cette formation politique.

Dans son allocution d’accueil, le président communal de ce parti a dit que depuis le 26 avril 2015, les manifestations qui se sont vite transformées en insurrection et ont perturbé la sécurité dans cette localité jusqu’ à ce que les insurgés aient terrorisés les Bagumyabanga qui voulaient se rendre aux centres de vote. Dans cette zone Nyagasasa de la commune Mugamba, le parti de l’aigle n’a pas eu beaucoup de voix par rapport au reste de la commune. Il a révélé que bientôt le parti va remplacer certains leaders communaux qui ont soutenu l’insurrection.

Le président provincial du parti aux commandes en province Bururi a dit que malgré quelques cas d’insécurité qui règne dans la zone Nyagasasa, la sécurité sur tout l’étendue de la province Bururi est globalement bonne. Selon lui, tous les administrateurs communaux des six communes que compte la province sont des Bagumyabanga, y compris celui de la commune Mugamba qui, depuis 1993 n’avait jamais eu un administrateur mugumyabanga.
Le chef de la délégation envoyée par la représentation légale du parti CNDD-FDD, honorable Mvuyekure, après avoir présenté les autres dignitaires de marque tels que les élus des provinces Mwaro, Bururi, Gitega et Rumonge, les présidents dudit parti dans ces provinces a, dans son allocution de circonstance , dit que les Bagumyabanga des provinces visiteuses portaient un message de soutien à ceux de la province hôte. « Nous sommes venus ici à Nyagasasa pour soutenir les Bagumyabanga dans les travaux de développement communautaires…aussi nous sommes venus pour les encourager à consolider la paix puisque le moment de la paix est venu, la guerre n’a pas raison d’être, aujourd’hui est diffèrent des années 1993 », a-t-il martelé, ajoutant que certains politiciens radicaux qui se sont coalisés avec les membres de la soi-disante société civile qui ont encouragé les jeunes gens de certains quartiers de la mairie de Bujumbura et certains coins du pays, les ont nourris des drogues et actuellement, ils sont dans les pays occidentaux tandis que ces jeunes croupissent dans la misère et regrettent.

L’honorable Mvuyekure a aussi rappelé que le Burundi est parmi les pays du monde qui ont connus des moments difficiles dans le passé et que c’est en 2003 que la paix a été restaurée dans ce pays de Ntarerushatsi, juste après la signature de l’Accord Global de Cessez-le-feu entre le mouvement CNDD-FDD et le gouvernement de transition. Il en a donc regretté que certains politiciens signataires des différents accords de paix et de réconciliation sont parmi les instigateurs de l’insécurité. « Comme nous avons donné la premier place à Dieu, Dieu lui aussi nous donne une place importante, donc il n’y aura point de la guerre au Burundi», ajoutant que « puisque nous sommes dans la démocratie, chaque personne a droit d’adhérer à un parti de son choix. »

Il n’a pas manqué de l’occasion pour supplier les insurgés qui ont choisi la voie de la violence de cesser immédiatement et de se rendre aux autorités administratifs et / ou les forces de l’ordre comme certains jeunes de la maire de Bujumbura l’ont déjà fait. L’honorable Mvuyekure a terminé son propos en donnant des conseils aux habitants de Nyagasasa, de conseiller leur enfants de remettre les armes détenus illégalement et de dénoncer quiconque en possession d’armes illégalement afin de consolider la paix et la sécurité, rappelant que il n’y aura point de coup d’Etat dans ce pays.

Author: Evelyne Butoyi

Share This Post On
468 ad