COMMUNIQUE NO 036 /2015 DU PARTI CNDD-FDD DU 15 SEPTEMBRE 2015

Ceux qui tuent ne savent pas ce qu’ils font, ils n’ont que la soif de sang


Les politiciens de l’opposition radicale ont choisi un chemin  qui n’aboutira pas. Depuis un certain temps, des observateurs assistent à des assassinats ciblés contre des personnalités de la Mouvance Gouvernementale et de l’opposition. A titre d’exemples, au mois de mai 2015, des criminels ont assassiné Monsieur Zedi Feruzi, Président du parti UPD- Zigamibanga. Au mois de juillet, les assassins  ont blessé par fusillade le Lieutenant-colonel Sindaye Dismas,  Commandant d’unité de garde à la RTNB.   En date du 2 août 2015, ils ont assassiné le Lieutenant Général Adolphe Nshimirimana et de ses gardes  de corps dans une embuscade  à la roquette, le 15 août 2015 ils ont assassiné le colonel en retraite Bikomagu Jean, en date du 7 septembre 2015, ils ont assassiné Monsieur Patrice Gahungu, le Porte-parole du parti UPD-Zigamibanga. Le 11 septembre 2015 les mêmes criminels ont failli assassiner le Chef d’Etat-major Général de la FDN le Général Major Prime Niyongabo dans un attentat à la roquette qui a emporté la vie à trois (03) militaires de sa garde et de deux assassins.

  1. Le Parti CNDD-FDD condamne avec toutes ses énergies ces assassinats innommables qui montrent bien que leurs auteurs n’ont rien à offrir aux Burundais que la cruauté et le sang car s’embusquer pour tuer n’est pas politique dans ces moments de vécu démocratique;
  1. Le Parti CNDD-FDD s’associe à tous ceux qui sont en train de perdre les leurs entre autres ceux des corps de défense et  de sécurité et des Bagumyabanga qui voient leurs vies supprimées à cause de leurs attachements à la paix, la sécurité et la concorde nationale. Il saisit cette opportunité pour remercier Dieu, soutenir et encourager le Chef d’Etat-Major de la FDN, le Général Major Prime NIYONGABO, dans sa mission et pour avoir échappé à l’attentat le 11 septembre 2015.
  2.  Le Parti CNDD-FDD demande avec insistance que tous les planificateurs de ces assassinats là où ils se trouvent dans le monde entier  soient arrêtés et punis conformément à la loi. Le Gouvernement doit saisir la police internationale (interpol) pour que ces assassins soient arrêtés ;
  3. Le Parti CNDD-FDD rappelle l’opposition radicale et ses suppôts de cesser immédiatement le recours aux assassinats sélectifs des personnalités du Pays   car un acte terroriste le demeure comme le reste également un acte génocidaire. Le dialogue ne peut effacer ni les actes terroristes ni les actes génocidaires
  1. Le Parti CNDD-FDD termine en réitérant son appel vibrant au Peuple Burundais en général et aux Bagumyabanga en particulier à rester serein et vigilant, à ne pas se décourager et à rester unis car l’ennemi veut passer par cette porte pour détruire le Parti CNDD-FDD et la Nation tout entière. Il est donc demandé à la communauté Nationale et Internationale de retirer la décision de suspendre les projets et appuis budgétaires initialement alloués au Burundi puisque le Gouvernement de large ouverture est en place et que rien au monde ne peut plus motiver les assassinats sélectifs dans le pays.
Fait à Bujumbura le 15 Septembre 2015
Honorable Pascal NYABENDA
Président du Parti CNDD-FDD. 

Author: Willy

Share This Post On
468 ad