Un Congrès Extraordinaire et un coup d’envoi pour les élections de 2020

IMG_8701Le Cndd-Fdd, parti au pouvoir au Burundi depuis 2005, organise un Congrès extraordinaire dans l’allégresse à Ngozi (Nord) ces 18 et 19 juin 2016. La plupart des congressistes ont fait le déplacement et passent la nuit à Ngozi au moment où plusieurs dizaines de burundais de la Diaspora, invités aussi, ont tout fait pour rejoindre le pays afin de ne pas rater ce grand moment. Ce Congrès qui se déroulera sur deux jours aura avant tout pour but la révision des textes fondamentaux du Parti et l’élection d’une nouvelle Représentation Légale. Pour la première fois dans l’histoire du Cndd-Fdd, une équipe sortante qui n’a pas démérité, fait la fête la veille de son remplacement.

Un dîner grandiose dans un décor aux couleurs du Parti a été servi dans le jardin de l’hôtel des Plateaux, au centre de Ngozi en faveur du directoire du Parti. Ces personnes élues lors du Congrès de 2012 et placées sous la direction de l’Honorable Pascal Nyabenda, Président du Parti des Bagumyabanga et actuellement Président de l’Assemblée Nationale, ont déclaré être fières du pas franchi dans la consolidation des liens entre membres du Parti. Dans son allocution, Hon. Pascal Nyabenda a félicité ses coéquipiers qu’il a couverts d’éloges. C’est, selon Hon. Nyabenda, « une équipe qui laisse à ceux qui seront élus ce dimanche 19 juin 2016 un parti solidement établi, une formation politique très forte et inébranlable malgré les épreuves qu’elle a endurées dont l’insurrection de 2015 et la négation du choix du peuple de la part de politiciens sans assises populaires ».

En outre, a ajouté le Président du Parti, « avant et après le congrès d’avril 2015 une fronde interne s’est observée dans le parti et des observateurs nationaux et internationaux avaient pensé que le Cndd-Fdd se désintégrait au regard des personnes qui en sortaient, des individus dont le poids politique semblait peser lourd, même si l’opinion publique ignorait que ces individus étaient déjà hors jeux, les Bagumyabanga n’attendant que le sifflet final pour qu’ils les remercient. Dieu merci, ils sont partis d’eux-mêmes, sans attendre la tenue de ce Congrès pour qu’on les confronte avec leurs agissements contraires à l’idéologie du Parti. » Ainsi, comme a conclu le Président du Parti, sortant, la nouvelle équipe viendra avec du sang nouveau pour préparer les élections de 2020 que le Cndd-Fdd espère remporter haut la main comme en 2015, 2010 et 2005.

Author: Willy

Share This Post On
468 ad