CNDD-FDD: Les membres de la ligue des femmes visitent les prisonnières à Ngozi

Le 8 mars de chaque année est la journée mondiale dédiée à la femme. C’est dans ce contexte que les Bakenyererarugamba ont visité les femmes de la prison de Ngozi pour partager avec elles la joie de cette fête.
Dans son mot d’accueil, madame Munezero Nadine chargée des affaires sociales dans cette maison pénitentielle a salué ce geste de générosité des Bakenyererarungamba envers ces femmes prisonnières qui ont beaucoup de problèmes particuliers et dont les enfants souffrent de malnutrition et manquent de couvertures alors qu’il fait très froid. A cela, a-telle indiqué, s’ajoute le problème de lenteur dans le traitement de leurs dossiers respectifs. Dans son allocution la Secrétaire Générale de la ligue des Femmes, madame Marguerite a laissé entendre que ces Bakenyererarugamba se sont organisées en tant que Femme pour pouvoir partager la journée mondiale de la femme avec leurs soeurs, les femmes prisonnières dans leurs diversités politiques.

Elle a promis que la ligue des femmes fera tout possible pour exhausser les doléances exprimées par ces prisonnières et a promis des habits et des couvertures des enfants. En plus de cela, les Bakenyererugamba ont promis du sucre et de la farine pour la bouillie afin de lutter contre la malnutrition. La représentante des prisonnières a remercié ces Bakenyererarugamba pour leur esprit humanitaire.
Les Bakenyererarugamba avaient apporté une assistance constituée de 300 kg de Riz, 300kg de Haricot, 100 pagnes, 50 Carton de Savon, 2 Bidon de Huile de palme et 50kg de Sel.
Avant cette visite les Bakenyererarugamba ont d’abord effectué les travaux communautaires au Stade de Kugasaka ka Inarunyonga, des travaux qui été suivi par une marche de soutien de la paix.

Après la visite à la prison, les Bakenyererarugamba se sont rencontrées à la permanence provinciale de Ngozi pour une réunion. Dans son mot d’accueil Madame Ahishakiye Gloriose la présidente de la Ligue des femmes en province de Ngozi a salué le geste que la représentation nationale de la ligue des femmes qui venait de visiter les femmes prisonnières.

Parlant du fonctionnement de cette ligue en cette province du Nord, Madame Ahishakiye a fait savoir qu’à Ngozi la ligue des Femmes a mis en place une politique de « Marrainage » des communes jusqu’aux collines. Pour se développer, la ligue des femmes Ngozi a créé huit associations et elles ont créé également des associations d’autofinancement avec un projet de construire un centre d’art et de culture.

La secrétaire Générale de la Ligue des femmes dans son allocution les a conseillés de se donner corps et âmes dans les travaux communautaires de développement et de ne pas céder aux rumeurs.

Author: Evelyne Butoyi

Share This Post On
468 ad