COMMUNIQUE N° 04 /2016 DU PARTI CNDD-FDD DU 02 MARS 2016

Les experts des Nations Unies de droit de l’Homme viennent d’atterrir sur Bujumbura après avoir découvert une fosse commune le 29 Février 2016 à Mutakura l’un des quartiers contestataires comme en témoigne l’un des insurgés

1. Le Parti CNDD-FDD a été accablé par la découverte d’une fosse commune mesurant plus de douze mètres contenant plus de 30 personnes massacrées par ceux-là même qui ont participé aux manifestations sanglantes dans le quartier de Mutakura en commune NTAHANGWA; c es assassins réaffirment aussi qu’il en existe plusieurs en Mairie de Bujumbura. Cela fait mal de constater qu’il existe encore des gens qui prétendent avoir le droit de vie et de mort sur leurs concitoyens. Pourquoi tous ces assassinats et massacres sans nom ni raison? Le Parti CNDD-FDD prend cette occasion pour réconforter les familles dont les membres ont été ensevelis dans cette fosse commune ;

2. Pendant la période de l’insurrection sauvage, depuis le 26 Avril 2015, beaucoup d’informations de diabolisation contre le Parti CNDD-FDD et de son Gouvernement ont fait état de tueries de la population par son propre Gouvernement utilisant ses forces de défense et de sécurité. Ce n’est plus un secret pour personne, la réalité montre qu’il y a eu un carnage dans les quartiers contestataires insurgés comme l’un des criminels arrêté l’a confirmé en montrant là où ils ont enterré les corps dans une des fosses communes. Pourquoi tous les mensonges et tous les morts innocents ? Sans nulle doute, il s’agit d’un plan qui date de 2005 de détruire et anéantir le Parti CNDD-FDD et son Gouvernement par tous les moyens y compris des massacres de ce genre ;

3. Certains journalistes des médias internationaux se croyant malins et se prenant comme des professionnels de l’information à cause des outils de hautes technologies dont ils disposent n’ont jamais cessé de mentir et de déclarer tout le temps que le pouvoir CNDD-FDD et son Gouvernement exécutaient leurs citoyens jusqu’ à avancer qu’ils commettaient du génocide. La réalité crue montre qu’ils n’ont rien de professionnel et qu’ils ne défendent que l’intérêt de leurs Chefs. Aussi, la réalité est que ce sont des menteurs dont le rôle majeur est de retourner les informations contre un pays ou un pouvoir indésirable. La découverte macabre de la fosse commune à Mutakura et l’identification des exécutants criminels insurgés sont un des preuves que les journalistes internationaux ayant sillonnés les quartiers de Mutakura, Cibitoke, Ngagara, Nyakabiga, et Jabe ont connu ces fosses communes car tout ce faisait devant eux et ils prenaient des photos. Le Parti CNDD-FDD demande aux 3 experts de l’ONU en droit de l’Homme au Burundi d’identifier tous les journalistes internationaux ayant été dans ces quartiers insurgés depuis mai 2015, qu’ils soient interrogés et qu’ils soient également entendus par la justice Burundaise ;
4. Le Parti CNDD-FDD n’a jamais cessé de montrer et de dénoncer les actions criminelles et sanguinaires des insurgés bien que la Communauté Internationale avec leurs medias ne voulaient en entendre parler. Aujourd’hui la fosse commune de Mutakura et les déclarations des exécutants est un témoignage éloquent contre les détracteurs du Parti CNDD-FDD et de son Gouvernement. Tous les montages mensongers seront bientôt connus et tous les responsables de forfaits commis se faisant hier des chantres de la protection de la Constitution et de l’Accord d’ Arusha seront identifiés et jetés à la pâture de la justice. Le mensonge peut durer un jour, un mois voire une année mais il finit par se découvrir. Les forces de défense et de sécurité Burundaises ont été trainées dans la boue à tort mais dans un plan savamment préparé; elles doivent être lavées de toutes ces accusations mensongères et décorées pour leur professionnalisme inégalé aujourd’hui dans le monde ;
5. Le Parti CNDD-FDD a toujours signifié à l’opinion nationale et internationale qu’il existe au Burundi plusieurs fosses communes datant de l’indépendance à ce jour mais la Communauté Internationale n’a jamais eu le courage d’ouvrir ce dossier sans doute pour des raisons inconnues au Peuple Burundais. Tout compte fait, ce dernier s’est levé et la vérité triomphera. Le parti CNDD-FDD saisit cette opportunité pour crier haut et fort encore une fois qu’il est déterminé à faire éclater la vérité sur toutes les fosses communes qui encombrent le pays depuis son indépendance en commençant par les quartiers insurgés Mutakura, Cibitoke, Nyakabiga, Ngagara, Jabe et Musaga. Des anciens Présidents de la République du Burundi à savoir BUYOYA et BAGAZA sont interpelés devant le Peuple Burundais à cracher la vérité puisqu’ils savent sans doute où la plupart de nos compatriotes ont été enterrés en commençant par les enfants du Prince Louis RWAGASORE, d’abord le Premier Ministre NGENDANDUMWE, ensuite NTARE V Charles NDIZEYE,… ; la CVR est là pour aider ;
6. Le Parti CNDD-FDD informe tout le monde que ce qui vient de se passer à Mutakura démontre l’implication de Paul KAGAME dans la mesure où il a recruté et formé militairement les réfugiés Burundais pour venir déstabiliser leur pays depuis le 26 avril 2015 ; Il ne peut s’en défaire puisque des preuves sont là. Le Peuple Burundais, à travers la CVR, a soif de l’entendre buter sur la vérité avant de cracher le morceau ;
7. Le Parti CNDD-FDD termine son propos en demandant à la Communauté Nationale et Internationale de prendre en compte la situation réelle que prévaut dans le pays et aux pays, hier partenaires du Burundi, de suspendre les sanctions visant le gel des appuis budgétaires destinés au développement du pays car ce sont eux- mêmes qui ont produit ces allégations allant dans le sens de la destruction du pays et ce sont eux-mêmes qui doivent faire face à la réalité et reconnaitre leurs faux pas pour rétablir les bonnes relations de coopérations et d’amitié comme avant moyennant une indemnisation conséquente à la suite de la souffrance infligée aux Burundais. Au grand jour, la vérité commence à éclater. Le Parti CNDD-FDD s’associe encore une fois aux familles qui ont perdu les leurs dans cette crise provoquée par les ennemis du pays et de la démocratie.

Fait à Bujumbura le 02 Mars 2016
L’Honorable Pascal NYABENDA
Président du Parti CNDD-FDD.

Author: Evelyne Butoyi

Share This Post On
468 ad