Retraite des femmes parlementaires issues du parti CNDD-FDD

retraiteAbakenyererarugambaLa pratique parlementaire et la diplomatie parlementaire au menu des échanges.

La ligue des femmes du Parti CNDD-FDD « Abakenyererarugamba » a organisé ce samedi 28 novembre 2015 une retraite à l’intention des femmes parlementaires issues de cette formation politique. Cette rencontre vient à point nommé surtout que au sein des deux Chambres du Parlement burundais, les femmes sont représentées à au moins trente pourcent comme le stipule la Constitution du Burundi et la plus part d’elles sont des Bakenyererarugamba.

Le vice-président du parti CNDD-FDD honorable Joseph Ntakarutimana qui a ouvert cette retraite a souligné le rôle important qu’a joué la femme Burundaise dans la lutte pour la restauration de la démocratie. « Même aujourd’hui, la femme Burundaise joue un rôle encore déterminant dans la vie du parti CNDD-FDD », a laissé entendre le Sénateur Joseph Ntakarutimana avant d’exhorter ces élues du peuple de se mettre à œuvrer pour l’intérêt du peuple burundais qui les a mandatées.

La Secrétaire générale de la ligue des femmes du parti CNDD-FDD Abakenyererarugamba Madame Marguerite Kamana a quant à elle rappelé la tache combien dure qui les incombe en tant que femmes parlementaires et l’importance de la fonction qu’elles occupent en tant que parlementaires issues du parti au pouvoir.

Les orateurs du jour la députée Bénigne Rurahinda et le Secrétaire Générale de l’Assemblée Nationale Monsieur Marc Rwabahungu ont tous rappelé à ces élues du peuple les difficultés que rencontrent les parlementaires dans l’exercice de leurs fonctions et le comportement adéquat y relatifs ainsi que ce qui concerne la diplomatie parlementaire. Cette rencontre a été une précieuse occasion pour les participants d’échanger sur des sujets divers. Parmi les résultats attendus : avoir de représentantes du peuple dignes de ce nom et de bonnes ambassadrices du pays.

Author: Willy

Share This Post On
468 ad