Communiqué N° 018/2015 du Parti CNDD-FDD du 24 mai 2015

NON A CEUX QUI VEULENT BLOQUER LE DIALOGUE INTER-BURUNDAIS EN COURS AU MENUB


En ces jours, dans la ville de Bujumbura, il s’observe des assassinats terroristes, contre des personnes sans raison. Trois grenades ont été lancées sur des petits commerçants tout près de l’ancienne place du Marche Central de Bujumbura et huit personnes ont été tuées et plus d’une cinquantaine ont été blessées. Un autre assassinat de provocation a eu lieu à 20h de ce 23 Mai 2015 contre le président du Parti UPD-Zigamibanga, feu Zedi FERUZI, emportant également un de ces gardes corps. Ces faits se déroulent au moment où la communauté internationale via l’Envoyé Spéciale du Secrétaire de l’ONU, SE Saïd DJINNIT, dans le dialogue inter-burundais en vue de la consolidation de la paix, de la sécurité, et des élections paisibles, transparentes, libres et inclusives de 2015.

Sur ce fait, le parti CNDD-FDD informe les burundais et la communauté internationale sur ce qui suit:

  1. Le parti CNDD-FDD condamne avec toute son énergie ces assassinats qui ne trouvent de nom que dans le terrorisme visant le blocage du dialogue inter-burundais en cours au MENUB sous l’égide de l’ONU, accompagner par l’Union Africaine, la Communauté de l’Afrique de l’Est, le COMESA, CIRGL et le MENUB. Ce n’est plus secret à personne que les promoteurs de ces tueries ne voient pas de bon œil la réussite de ce dialogue car ils ne trouveront plus de quoi dire à leurs adeptes qu’ils ont lancés dans les rues sous prétexte de lutter contre le mandat prochain de Son Excellence Pierre Nkurunziza lors des élections de 2015.
  1.  Le parti CNDD-FDD rappelle qu’il n’a jamais cessé de prodiguer des conseils constructifs à ces groupes d’enfants délinquants « Amarigara et « Mayibobo » et aux parents leur montrant qu’ils représentaient un danger pour le pays car pouvant être récupérés et instrumentalisés par de véreux politiciens.  C’est cela qui est en train de se passer et leurs commanditaires semblent n’être plus à mesure de les contrôler et pour preuve ils affirment qu’ils ne supportent pas ce qu’ils font. A bon entendeur salut.
  1. Le parti CNDD-FDD s’associe à tous ceux qui sont en douleur car ayant perdu les leurs dans cette insurrection ayant culminé par le coup d’état malheureusement manqué et demande aux politiciens et à certaines organisations de la société civile commanditaire de ces groupes transformés en tueurs sans nom de se ressaisir et de cesser de violer et violenter les droits de l’homme.
  1. Le parti CNDD-FDD demande avec insistance que la commission d’enquête judiciaire investigue rapidement sur tous ces cas d’assassinat, de destruction des biens des personnes et de la collectivité de Bujumbura, comme la destruction des routes et de l’environnement, chacun individuellement, afin de dégager les responsabilités pénales. Ceux qui subissent les forfaits sont des Burundais, les commanditaires de ces actes sont des Burundais, ce qui signifie qu’ils doivent se soumettre à la juridiction burundaise. Au cas où la commission d’enquête judiciaire serait en difficulté, c’est à ce moment qu’elle ferait appel à un appui international.
  1. Le parti CNDD-FDD implore la facilitation à ne pas se décourager et à poursuivre la facilitation dans le dialogue en cours au MENUB puisque des forfaits étaient prévisibles car ayant été annoncés plusieurs jours avant dans le plan d’action des insurgés. Des sources dignes de fois avaient prédis qu’en cas d’échec du coup d’Etat qu’ils allaient s’adonner à des assassinats sélectifs afin de prouver que les élections ne peuvent pas se dérouler dans un climat d’insécurité.
  1. Le parti CNDD-FDD profite de cette occasion pour rappeler la communauté tant nationale qu’internationale que malgré cette insurrections dans quatre quartiers de la ville de Bujumbura et de ces assassinats sélectifs, le Burundi n’est pas en guerre car 99,9% du territoire national est en paix, en sécurité et en campagne pour les élections de 2015.
  1. Le parti CNDD-FDD demande à la communauté internationale et aux pays amis de ne pas céder à leur œuvre de facilitation malgré les événements malheureux parce qu’il s’agit d’une lutte pour la paix, la démocratie et la tenue des élections de 2015 qui doivent se dérouler dans la transparence, la liberté et l’inclusivité. Il est alors demander à tous les Burundais en général et aux bagumyabanga en particulier de continuer à se serrer les coudes, de ne pas répondre aux provocations et d’éviter toute velleité divisionniste. La tolérance mutuelle, la patience et le pardon doivent être de mise dans ces moments difficiles.
  1. Le parti CNDD-FDD  félicité et encourage les forces de défense et de sécurité de poursuivre sans relâche leur mission de protéger la population et le pays et de ne pas se laisser entraînés dans les considérations politiques du moment afin que la cohésion nationale se poursuivre et que la paix et la sécurité règnent dans tout le pays.
  1. Le parti CNDD-FDD termine en remerciant la communauté internationale pour avoir soutenu le Burundi depuis les accords de cessez-le feu de paix d’Arusha et de soutien multiforme envers le pays et réaffirme sa détermination à soutenir toutes les voies conduisant à la paix, à la sécurité et aux élections de 2015 qui se veulent libres, inclusives, transparentes et paisibles.

        Fait à Bujumbura, le 24 /05/2015

        Hon. Pascal Nyabenda,

                            Président du parti CNDD-FDD

Author: Willy

Share This Post On
468 ad