SE Denise Nkurunziza exhorte les Bakenyererarugamba à se munir d’armes spirituelles.

Au deuxième jour de la prière interconfessionnelle organisée par le CNDD-FDD, l’avant midi de jeudi a été marqué par des séminaires pour les jeunes Imbonerakure, les femmes Abakenyererarugamba, et les Bagumyabanga du parti en général.

Du côté de la ligue des femmes du CNDD-FDD, les enseignements ont été dispensés par la Première Dame Denise Nkurunziza. Étaient également présentes, les femmes membres du parti au pouvoir en Tanzanie le Chama Cha Mapinduzi (CCM). faisant partie d’une forte délégation venue se joindre au CNDD-FDD dans cette prière interconfessionnelle d’action de grâce.

La Première Dame s’est surtout focalisée sur les armes d’une vraie Mukenyererarugamba. Elle a indiqué que le combat dont il est question dans cette expression ne signifie pas qu’il s’agit d’un combat avec des armes à feu ou blanches, ou encore moins une guerre qui fait couler du sang, car leurs ennemis ne sont pas du tout visibles mais invisibles, les serviteurs de Satan. Les ennemis peuvent se retrouver dans leur camp, il faut savoir les identifier. Ainsi, les femmes du CNDD-FDD doivent se munir des armes adaptées pour bien mener et remporter tous les combats. Ces armes sont tirées des écritures saintes comme dans Luc:14 28-32.

Comme l’évangéliste Luc qui appelle les chrétiens de son temps à s’armer pour vaincre les obstacles de la vie, Son Excellence Denise Nkurunziza précise qu’avant de s’engager dans une bataille, il faut évaluer la force de l’adversaire. C’est pour se préparer en conséquence. Satan étant aussi bien armé, les bakenyererarugamba doivent avant tout s’armer de la vérité. Ceux qui mettent en avant les mensonges ne pourront jamais gagner n’importe quelle bataille a dit la Première Dame du pays. Les femmes en tant que mères devraient servir d’exemple pour leurs enfants en ne disant que la vérité, en évitant d’exagérer les faits et de se lancer des mots blessants ou des injures.

D’autres armes indispensables pour les femmes du CNDD-FDD sont la sagesse et la foi en Dieu. La Première Dame a invité les Bakenyererarugamba à placer leur confiance en Dieu, car il a déjà manifesté ses mérites à maintes reprises. Qui pourrait expliquer pourquoi les grandes puissances comme la Chine et la Russie ont défendu le Burundi au Conseil de Sécurité des Nations Unies, n’eut été la puissance du Tout puissant, a fait remarquer la Première Dame aux femmes du CNDD-FDD. « Les multiples résolutions contre le Burundi, seul Dieu sait comment elles ont été sans effet », SE Denise Nkurunziza lance en riant.

Parlant de sa vie privée, elle a témoigné comment sa foi en Dieu lui a permis de surmonter les moments du Putsch manqué de 2015.

Aussi, la parole de Dieu doit être la nourriture au quotidien des femmes du CNDD-FDD, elle est pleine de puissance. Il faut aussi la mettre en application à la maison et au service a insisté la Première Dame.

L’obstacle à toute victoire étant le péché, la Première Dame appelle les Bakenyererarugamba à rompre avec de mauvais comportements comme l’ivresse, la rancune et l’adultère.

Enfin, la Première Dame Denise Nkurunziza rassure que Dieu est toujours aux côtés des burundais en toute circonstance et le Burundi ne pourra plus vivre plus pire qu’il en a vécu au cours des années antérieures. En guise de reconnaissance pour ses enseignements riches, les femmes du Parti au pouvoir en Tanzanie, le C.C.M. ont offert un cadeau à la Première Dame du Burundi.

Author: Willy

Share This Post On
468 ad