La prière a sauvé le Cndd-Fdd depuis le maquis selon les témoignages

Dans l’après midi de ce jeudi, la prière d’action de grâce du Cndd-Fdd a été marquée par des enseignements mêlés des témoignages des plus hautes autorités sur le parcours du Cndd-Fdd et de leur propre vie. Des témoignages émouvants ont montré comment grâce à la prière le parti et le pays ont pu surmonter moult obstacles.

Le Président de la République et Président du Conseil des Sages témoigne: « après l’assassinat du Président démocratiquement élu en 1993 et les malheurs qui ont suivi, nous avons créé un mouvement politique armé. Nous avons combattu dans plusieurs endroits mais notre mouvement a connu des divisions qui ont coûté la vie à beaucoup de nos compagnons de lutte. En plus, certains s’attaquaient aux symboles des églises et cela était source de malheurs pour nous.

« A maintes reprises, des hommes de Dieu nous ont révélé qu’il fallait cesser ce genre de comportement et nous confier à Dieu par la prière. La Bible offerte par un prêtre de la province Bujumbura nous a servi d’instrument d’accompagner notre lutte par la prière. Les fruits ont été enregistrés. Quand j’ai été désigné Président du Mouvement, j’ai échappé à plusieurs plans d’assassinat. J’ai compris qu’il fallait que je prie davantage et les autres ont commencé cette action.

« En 2001, nous avons décidé d’accorder à Dieu une place de choix dans notre Mouvement et chaque jeudi a été consacré à la prière et au jeûne. Grâce à la Prière, le Cndd-Fdd est aux commandes du pays depuis 2005 et les institutions élues ont terminé leur mandat, une première depuis l’indépendance. »

Le Président Pierre Nkurunziza est convaincu que seule la prière reste la seule arme pour combattre la haine, les divisions ethniques dans notre pays. Ainsi, il a recommandé aux Bagumyabanga de renouer avec cette bonne pratique de prière pour le pays en facilitant déjà le Secrétaire général pour cette action de grâce débutée et qui va se poursuivre chaque année au mois d’août.

Le Secrétaire Général du Parti, Gén. Evariste Ndayishimiye, a de son côté indiqué que grâce à Dieu, les membres du Cndd-Fdd ont finalement compris que le problème burundais n’est pas ethnique. Ainsi, le Cndd-Fdd s’est engagé à reconstruire le pays dans l’unité. Le Secrétaire Général du Cndd-Fdd se réjouit également de l’unité des églises et des partis politiques

Aussi, les représentants de églises invités à cette prière ont confirmé cette unité, déclarant qu’elles oeuvrent pour la paix. La prière d’action de grâce de ce jeudi a été aussi une occasion pour les visiteurs venus du parti C.C.M. de la Tanzanie de louer le seigneur dans des chansons, aux côtés des chorales du Burundi.

Author: Willy

Share This Post On
468 ad