La démocratie représente une réalisation importante dans l’avancement de la civilisation politique de l’Humanité et une quête éternelle tout au long de l’histoire humaine. Les peuples de différents pays et régions, à travers leurs explorations incessantes, ont créé des formes de démocratie et des voies de développement particulièrement variées, offrant un magnifique spectacle de civilisations humaines. Les partis politiques, ayant les responsabilités de construire, de préserver et de développer la démocratie, sont chargés de la mission importante de réaliser la démocratie et de promouvoir le développement. À la lumière de ce qui précède, nous, les 355 partis politiques, organisations sociales et groupes de réflexion de 140 pays et régions, adressons au monde entier la déclaration conjointe suivante : :

I. Nous sommes d’avis que le monde dans lequel nous vivons est diversifié et coloré. La diversité est ce qui définit le trait fascinant des civilisations humaines, et en fait la source de vitalité et de dynamisme pour le développement mondial. Les voies et moyens de réaliser la démocratie sont variés. Étant donné que différents pays et régions ne partagent pas nécessairement la même histoire, la même culture, le même système social et le même stade de développement, il n’existe aucun système de démocratie ou modèle de développement applicable à tous les pays. La pratique consistant à juger la riche variété des systèmes politiques dans le monde à l’aune d’un seul critère, ou à observer les civilisations politiques colorées de l’humanité d’un point de vue monochromatique, est en soi antidémocratique. Et cette pratique ne favorise pas non plus le développement.

II. Nous sommes d’avis que la meilleure façon d’évaluer si le système politique d’un pays est démocratique et efficace est d’observer si la succession de son organe dirigeant est ordonnée et conforme à la loi, si tout le monde peut gérer les affaires de l’État et les affaires sociales, économiques et culturelles conformément aux dispositions légales, si le public peut exprimer ses exigences sans entrave, si tous les secteurs peuvent participer efficacement aux affaires politiques du pays, si les décisions nationales peuvent être prises de manière rationnelle et démocratique, si les professionnels de tous les domaines peuvent faire partie de l’équipe de direction nationale et des systèmes administratifs grâce à une concurrence loyale, si le parti au pouvoir peut servir de chef de file dans les affaires de l’État conformément à la Constitution et aux lois, et si l’exercice du pouvoir peut être maintenu sous une surveillance efficace.

III. Nous sommes d’avis que les critères mesurant la démocratie d’un pays dépend de la capacité du peuple à devenir les véritables maîtres du pays. S’il est nécessaire d’observer si le peuple peut jouir du droit de vote, il est encore plus important d’observer si son droit à une large participation est garanti. S’il est nécessaire d’observer quelles promesses verbales le peuple obtient pendant les campagnes électorales, il est encore plus important d’observer combien de promesses sont tenues après les élections. S’il est nécessaire d’observer quelles procédures et règles politiques sont stipulées dans les règlements et les lois, il est encore plus important d’observer si ces règlements et ces lois sont rigoureusement appliqués. S’il est nécessaire d’observer si l’exercice du pouvoir suit des règles et procédures démocratiques, il est encore plus important d’observer si l’exercice du pouvoir est vraiment soumis à la surveillance et à la retenue du peuple.

IV. Nous sommes d’avis que la démocratie est le droit de tous les peuples, plutôt qu’un privilège exclusif de quelques-uns. Le jugement sur le fait qu’un pays est démocratique ou non doit être porté par son peuple. Nous nous opposons aux actes qui interfèrent dans les affaires intérieures d’autrui au nom de la démocratie.

V. Nous sommes d’avis que le point de départ et l’objectif du développement de la société humaine devraient être d’améliorer le bien-être des peuples et de parvenir à un développement intégral de l’être humain. La consolidation de la démocratie devrait se concentrer sur la réalisation continue de l’aspiration des peuples à une vie meilleure et sur l’amélioration de leur sentiment d’épanouissement, de bonheur et de sécurité. À l’heure actuelle, les pays doivent renforcer tout particulièrement la coopération dans les domaines de la lutte contre la pauvreté, de la sécurité alimentaire, de la réponse à la COVID-19, du financement du développement, du changement climatique et du développement vert, de l’industrialisation, de l’économie numérique et de la connectivité, et accélérer la mise en œuvre du programme de développement durable des Nations unies à l’horizon 2030, afin de concentrer les efforts sur la résolution des problèmes qui préoccupent le plus le peuple, de manière immédiate et concrète. Tous les pays et tous les peuples du monde méritent la possibilité et le droit au développement. Des efforts doivent être déployés pour promouvoir un développement inclusif et veiller à ce qu’aucun pays ne soit laissé pour compte.

VI. Nous sommes d’avis que la démocratisation des relations internationales est la tendance du moment et que le seul moyen d’y parvenir est de mettre en pratique un véritable multilatéralisme. L’humanité étant confrontée à divers défis et à des enjeux mondiaux, la réponse efficace à ceux-ci ne saurait être trouvée que dans une gouvernance mondiale plus inclusive, un mécanisme multilatéral plus efficace et une coopération régionale plus proactive. De meilleures réalisations dans la poursuite du multilatéralisme peuvent toujours conduire à de meilleures réponses aux problèmes communs de l’humanité.

VII. Nous sommes d’avis que les efforts visant à construire une communauté de l’humanité avec un avenir commun indiquent la bonne direction pour le développement et le progrès de la Civilisation. Les valeurs humaines partagées que sont la paix, le développement, l’équité, la justice, la démocratie et la liberté doivent servir de guide dans le cadre de la construction d’une telle communauté dotée d’un sens aigu des responsabilités à l’égard de l’avenir de l’humanité, afin que des pays ayant des systèmes sociaux, des idéologies, des histoires, des cultures et des niveaux de développement différents puissent partager des intérêts, des droits et des responsabilités dans les affaires internationales et œuvrer ensemble à la construction d’un monde meilleur.

Profondément conscients de la mission commune qui nous incombe de promouvoir la démocratie et d’améliorer les conditions de vie du peuple, nous nous engageons à travailler main dans la main pour dépasser toutes sortes de différences, promouvoir les échanges et la coopération, renforcer la compréhension mutuelle et construire un large consensus, afin de continuer à apporter notre contribution au bien-être du peuple, au développement national, à la paix mondiale et au progrès de l’humanité.

Leave a Comment